L’obsolescence

Le sujet de l’obsolescence programmée pour les produits grand public est à la mode. Mais le sujet de l’obsolescence naturelle est tout aussi important dans le secteur du contrôle d’accès et plus généralement de la sureté.

La sûreté est à la convergence de l’informatique, de l’électronique et de la quincaillerie (menuiserie, huisserie ….). Or les deux premières citées sont des modèles d’obsolescence technologique. Un PC sous Windows XP ne pourra plus accueillir une nouvelle version de votre logiciel favori et le remplaçant de Windows XP vous forcera à remplacer votre PC. C’est un processus bien connu qui fait la fortune des fournisseurs de ces produits depuis le démarrage de l’informatique.

Dans le contexte de la sécurité, il faut également faire face à l’intelligence des hackers qui contribuent à l’obsolescence par exemple des outils d’identification. Le code barre masqué ou la piste magnétique ont laissé leur place au badge sans contact Mifare qui est lui-même en train de laisser sa place à son cousin, le badge Desfire. En attendant qu’il soit nécessaire de diffuser une technologie encore plus solide.

Nous consacrons plus d’un tiers de nos efforts de R&D, non pas à développer de nouvelles fonctionnalités mais à garder la solution existante compatible avec les nouveaux environnements informatiques, logiciel et matériel, à faire face à la disparation de certains composants électroniques remplacés par une nouvelle génération, ou même des décisions d’éditeurs de ne plus soutenir une technologie incontournable quelques années auparavant (applet Java par exemple).

Dans le même temps, une solution de contrôle d’accès installée voici cinq ans voire dix ans continue habituellement de fonctionner sans soucis. Les logiciels sont éprouvés et l’électronique des lecteurs et des cartes particulièrement résistantes.

C’est donc souvent une mauvaise surprise que de découvrir, le jour où une extension est nécessaire, ou qu’un composant tombe en panne, que le remplacement de la pièce du puzzle, n’est plus aussi simple et que de fil en aiguille, plusieurs composants de la solution sont à mettre à jour.

Comment s’y préparer ? sachant que l’on ne pourra l’éviter !

  • Anticiper un budget annuel de remise à niveau du parc. Une partie, comme la mise à jour des logiciels pourra être incluse dans un contrat de maintenance, mais pas le remplacement de vieux PC ou de composants électroniques trop âgés
  • Ëtre informé du statut des produits de votre installation et pour cela ARD va rendre plus aisé l’accès aux dates d’obsolescence de ses produits
  • A chaque projet d’extension de votre configuration, ou bien lors de l’introduction de fonctionnalités supplémentaires, il convient de vérifier qu’il n’y a pas quelques composants qui sont à remplacer pour mener le projet à terme. Les équipes d’ARD sont disponibles pour aider à faire cette analyse.
Share This